LES AUTEURS ( A - D )

 

Nathalie Antien - Auteur Jeunesse

Nathalie Antien est née près de Paris. À 17 ans, elle part de chez ses parents pour suivre des cours à l’université et commence à enseigner l’anglais tout en passant ses examens. Parallèlement à sa profession, elle s’investit dans la peinture, le dessin et l’art et s’affirme comme artiste-pastelliste.

Elle consacre plusieurs années à l’humanitaire par de nombreuses interventions au Cambodge auprès des hôpitaux pour enfants et des écoles. Elle multiplie les voyages dans le monde et écrit des carnets de voyage.

L’écriture, la lecture et l’art l’ont beaucoup sensibilisée. Son premier roman révèle son intérêt pour le fantastique en s’adressant à un public d’adolescents qu’elle connaît bien.

 

« Ethan, un jeune adolescent est seul chez lui lorsque l’on sonne à la porte. Un étrange individu se présente sur le seuil pour lui confier un magazine. Tout son Univers va basculer…

Créatures et événements inattendus viendront bousculer son quotidien et le transporter dans un monde extraordinaire peuplé de personnages fantastiques pour le moins surprenants. »

Les Gardiens de Syot, octobre 2018.

Aude Bairille - Poésie

Aude Bairille est née en Mars 1971 à Valenciennes. Amienoise jusqu’en terminale, puis étudiante à la faculté de Chirurgie dentaire de Lille, elle a obtenu son doctorat en chirurgie dentaire en 1996.

Ses attaches sont dans les Hauts-de-France où elle a partagé ses étés entre Le Touquet-Paris-Plage et la campagne du Pas-de-Calais. Biokinergiste dentaire puis spécialisée en techniques d’Orthodontie et d’orthopédie fonctionnelle, elle exerce à Saint-Julien-l’Ars dans la Vienne.

Elle est devenue maman en 1995 puis 1999. L’ainée souffre de troubles du spectre autistique. Elle est une enfant, devenue une jeune femme « extraterrestre » et talentueuse.

« Aureline est née le 30 juillet 1995, bébé au comportement intrigant, mais qui ne semble pas inquiéter son entourage ni les nombreux pédiatres ou professionnels de santé consultés. Seule sa maman a conscience que son bébé ne va pas bien. Marcher, lire, écrire, parler ne seront pas des acquisitions difficiles.

À l’inverse, imiter les jeux des autres, s’amuser en cours de récréation, se faire des amis, se laisser approcher, apprendre de longues leçons ennuyeuses alors qu’il y a tant d’extraordinaires passionnants à découvrir, suivre une conversation, vivre une relation amicale ou sentimentale, comprendre l’humour et l’ironie, décrypter les émotions sur les visages, sont autant de terrifiantes difficultés à surmonter pour cette enfant « pas comme les autres ». Aureline ne sait pas tirer les enseignements de ses échecs. Cependant, elle va se battre jour après jour, pour exister. Sauver les apparences malgré son décalage va devenir son obsession.

Elle va remporter de nombreuses victoires, souffrir beaucoup, endurer énormément… Enfin cataloguée « TSA » l’année de sa majorité, elle va rageusement, et obstinément, sauter un à un tous les obstacles qui se présentent à elle, pour enfin apercevoir la « ligne d’arrivée »… »

Une petite leçon de course d’obstacles, juillet 2017.

Sarah Blaineau - Romans

Etudiante en Master de tourisme, Sarah est passionnée de lecture et d’écriture depuis son plus jeune âge.

Elle publie son premier livre pour enfants à l’âge de 13 ans.

En parallèle de ses études, elle travaille comme guide batelière dans le marais poitevin et fait partie de plusieurs associations culturelles.

« Célestin Dubois, 30ans, décède brutalement. Le jour de son enterrement, sa tombe est profanée, et le seul indice retrouvé est l’emprunte d’une chaussure féminine.

Le scandale se déchaîne sur le village, les rumeurs sont grandissantes, et au milieu de ce chahut, trois destins sont particulièrement bouleversés.

Julie, parisienne enfermée dans une solitude dévorante, Mélanie, étudiante insouciante à Poitiers, et Henry, agriculteur à la suite de son père dans un petit village des Deux-Sèvres.

Les secrets, si longtemps enfouis, ressurgissent douloureusement, et la vie soudain, prend un autre sens. »

Des escarpins taille 37, juin 2018

Bruno Bouchière - Polar

 

 

Bruno Bouchière est responsable de projets en Ressources Humaines et Formation au sein de la MAAF.

Auteur de polars, il sera présent au salon du livre de Niort en Octobre 2019.

« Un cadavre flottant, ramené sur le rivage par la tempête Xynthia et qui porte d’étranges stigmates, est découvert aux pieds du pont de l’île d’Oléron. Yankee et sa brigade spécialisée dans les meurtres à caractère rituel et ésotérique sont appelés sur les lieux.

En parallèle, Gautier est sollicité par une ancienne collègue de la MASF qui s’inquiète de la disparition de son père, notaire à Niort.

Le couple improbable d’enquêteurs de Pretium Doloris va de nouveau se retrouver au cœur d’une étrange série de meurtres qui suit une logique implacable et mystérieuse. Cette enquête va mettre en lumière un secret monstrueux.»

Le neuvième siècle, août 2014.

Grégory Bourloton - Science-Fiction

Charles Breval, de son vrai nom Grégory Bourloton, est un consommateur insatiable de romans de SF sous toutes ses formes, parmi ses préférences et ses inspirations, on trouve de très nombreux romans dérivés de la guerre des étoiles, le cycle de Dune de Frank et Brian Herbert et Kevin J. Anderson, la Saga des Sept Soleils de Kevin J. Anderson.

Actif dans plusieurs domaines professionnel ou associatif, il partage son temps entre son activité de généalogiste familial et sa participation au Salon du livre de Niort auquel il contribue depuis les origines.

Ce ne sera qu’au début de l’année 2017 qu’il réalisera que parmi toutes ses lectures fantastiques, il ne parvient à se retrouver dans aucune d’entre-elles. Il décide donc de franchir le pas, encouragé par ses proches, familles comme membres de l’association littéraire dans laquelle il s’investit depuis l’année 2015.

Il développera son premier roman, intitulé « Les Portes de l’Infini », comme l’aventure qu’il aurait aimé vivre, recyclant les bases du space opera, il veillera à insuffler dans son premier roman et dans ceux qui suivront son originalité personnelle.

« Après la disparition de Manon au coeur des portes de l'infini, Boris se lance dans une quête à travers une toute nouvelle galaxie pour sauver sa femme et leur enfant à naître.

Utilisant les connaissances d'un peuple aujourd'hui disparu de la petite spirale, il part à la recherche d'une expédition d'un autre temps sur les traces des fondateurs de l'univers. Il espère obtenir auprès des descendants de ce peuple les réponses pour retrouver Manon.

Aussitôt la première étape de sa quête accomplie, une vérité se présente à lui, est-ce que la prophétie fut réalisée aux portes de l'infini ou bien n'était-ce qu'un prélude à une révélation encore plus surprenante ?»

La quête des Vertus. 2018

Dorine Bourneton - Aviation - [Invitée d'honneur]

En mai 1991, elle est la seule survivante d’un accident d’avion. Elle devient paraplégique, mais continue de se battre pour sa passion.

En 1995, elle passe le brevet de pilote privé.

Depuis, elle ne cesse de grimper les échelons : invitée de Michel Drucker, elle a reçu la légion d’honneur, a réalisé une démonstration de voltige aérienne au prestigieux Salon du Bourget, etc…

« Et si un jour on posait à chacun de nous la même question : « et vous ?, quel est votre handicap ? » que répondrions-nous ?

Pour ma part, je répondrais que j’ai eu trois handicaps : j'étais plutôt timide, je suis une femme et je suis paraplégique…et j’en ajouterais peut être un quatrième : je suis une grande rêveuse. »

Au-dessus des nuages, février 2015.

Pierre Brandao - Polar

Pierre Brandao, jeune quinqua, mène de front deux passions : celle son activité professionnelle, gendarme, et celle d'éditeur associatif depuis 2011.

Tout jeune, la muse l'a entraîné sur les chemins de la poésie, pour laquelle il est remarqué de manière régulière : à l'occasion de concours littéraires, d'une part, et en tant qu'organisateur de concours du même genre, d'autre part.

Six romans policiers à son actif, autant de recueils, quelques pièces de théâtre et même un scénario pour film fantastique, plus de 500 poèmes dont une trentaine a suscité l'inspiration musicale de plusieurs chanteurs, voici en quelques mots le palmarès loin d'être exhaustif de ce passionné du verbe.

Fort d'une expérience un peu hors du commun, il a monté et suit au quotidien l'association littéraire "Edi'lybris"

« Début 2015... en France, du côté de Port d'Envaux, site des Lapidiales, célèbre pour ses sculptures à flanc de falaise...

Un artiste et un élu du peuple se congratulent, une microcarte tombe négligemment d'une poche. Un badaud s'en aperçoit, s'en saisit discrètement, rentre chez lui, incorpore dans son ordinateur l'objet... On le retrouve le lendemain matin la tête sur le clavier. Il est mort.

Toujours en 2015, La Rochelle, cimetière Saint-Eloi. Le monde qui gravite autour d'Isabelle Loubry, gendarme célèbre pour ses exploits du passé, est en émoi.

L'enterrement qui se passe devant eux consacre la jeune femme. Que s'est-il passé ? En quoi ces deux faits, intimement liés, ont conclu à cette cérémonie funèbre ? »

Meurtres à la microcarte, décembre 2018.

Virginie Cailleau - Thrillers

Virginie Cailleau est née en 1974 dans les Deux-Sèvres. Elle a fait toutes ses études à la faculté des Sciences de Poitiers, où elle a obtenu le titre de docteur en biologie.

Après une incursion dans le monde de la communication scientifique, elle s’est reconvertie dans la recherche clinique.

Si l’on excepte un bref exil à Paris elle est, jusqu’à présent, parvenue à demeurer dans son cher Poitou.

« Le meurtre du couple Texier a tout d’un acte diabolique. Mise en scène satanique, cadavres maquillés de sang, la peau noircie... Les enquêteurs dirigent alors naturellement leur enquête vers le fils, Jérôme Texier, adepte de la magie noire.

Audrey Laval, prépare sa thèse de doctorat lorsqu’elle se passionne pour ce fait divers. Elle n’hésite pas à visiter la maison du couple, à mener sa propre enquête et découvre très vite des éléments qui ont échappé aux yeux des policiers.

Quel lien fera-t-elle avec Jérôme Texier ? Parviendra-t-elle à échapper aux menaces diaboliques qui planent sur elle et à résoudre l’enquête ? »

Manips diaboliques à Poitiers, 2013.

Marie-José Chavenon - Biographie

Marie-José Chavenon a beau avoir eu une longue carrière d’infirmière, c’est à la retraite qu’elle aura atteint deux de ses objectifs : écrire et parler d’histoire. Jusqu’à ses 14 ans, elle grandit à Rabat, au Maroc.

De cette période coloniale, l’auteur garde des souvenirs prégnants. Lorsque ses parents militaires sont renvoyés en France en 1961, c’est un déchirement. S’il est autre chose dont Marie-José Chavenon a dû s’accommoder, c’est de son métier.

Jusqu’à sa retraite, elle est infirmière… Sans l’avoir véritablement choisi. Il y a 50 ans, la palette des métiers disponibles était encore limitée pour les femmes.

Cela lui donna l’inspiration pour ses futurs romans. (Le Parisien)

« Pétain fut un séducteur infidèle jusqu'à un âge très avancé. Les lettres coquines des Archives Nationales, dont certaines, inédites et dévoilées ici, nous donnent à porter un regard étonné sur l'instigateur d'une Révolution Nationale qui se voulait garant d'une morale irréprochable.

La psychologie de Pétain mise au jour, friand des honneurs et orgueilleux, mais aussi introverti et manquant de confiance en lui, va trouver son maître dans la relation tumultueuse avec son épouse, perverse narcissique trouvant là sa victime idéale.

Faire plier un homme idolâtré par toute la planète ne pouvait trouver jouissance plus abyssale. Eugénie Hardon va s'y employer pendant quarante ans, en pérennisant son ascendant avec une conduite irréprochable après l'arrestation de son mari.

Elle avait trouvé dans la déchéance de Pétain, vaincu et terrassé, un moyen de cadenasser son emprise, parachevant ainsi l'oeuvre magistrale de sa vie. »

Eugénie H, Madame la Maréchale Pétain, septembre 2015

Jean-Claude Coursaud / Isabelle Savariau - Nouvelles Régionales

Jean-Claude Coursaud est né sur la rive droite de la Sèvre Niortaise à Coulon. Fils de paysan et agriculteur lui-même, son parcours a toujours été fidèle à la réalité maraîchine. Son profil d'homme de la terre a fait de lui un personnage atypique.

L'enfance d'Isabelle Savariau gravite en bordure de la Vieille Autize en Vendée. Fille de bourrelier, sa proximité avec le monde paysan a fait qu'elle n'est point étrangère à ce milieu.

« Comme un clin d’oeil au pays Maraïchin, un magnifique voyage sur les rives d'un récent passé nous invite à rafraîchir nos mémoires défaillantes. Ce recueil de nouvelles transcende l'époque de la pigouille et du bateau de 22 pieds.

Histoires d'hommes, histoire de villages parfumées à la fois par l'époque et les conditions de vie. »

Battements de coeur et coups de pigouille en Sèvre Niortaise, décembre 2018

Louis Delavault - Romans

 

La bicyclette est le quotidien de Louis Delavault depuis ses 14 ans.

Il a pratiqué le cyclotourisme et le cyclisme de compétition, a obtenu le brevet d'État de cyclisme et le diplôme d'instructeur cyclotouriste, et a siégé pendant 25 ans au sein du comité directeur de la Fédération Française de Cyclotourisme.

 

« Le vélo, Louis Delavault connaît ! Aujourd'hui retraité, il reprend sa passion et décide de partir à l'aventure.

Séjours sportifs et culturels, en solo ou en encadrant un groupe d'amis, il va organiser, avec le concours des agences touristiques, des voyages cyclotouristes à travers le monde.

Fort de son expérience, tant du cyclotourisme que de la bicyclette dont il a été artisan spécialiste, il nous livre un récit de ses voyages atypiques. »

Mes quatre cents coups de pédales, août 2014.

Fabien Dumaître - Fantastique

 

Nouvelliste et romancier originaire de Corrèze, Fabien Dumaître est un écrivain atypique.

Il oeuvre aussi bien dans le fantastique, la science-fiction et le drame psychologique que dans l’épouvante et la terreur, ses domaines de prédilection.

Il aime jouer avec la peur et analyser la psychologie humaine.

« C’est l’heure maintenant. Le crépuscule assombrit le ciel progressivement, distillant des teintes rose-orangé saupoudrées de mauve. Bientôt, il fera nuit noire.

Alors, glissez-vous sous vos draps, allumez votre lampe de chevet et tournez la première page de Sombres destins. Ici, point de pays enchanté, de rois et de reines, d’elfes, de trolls, ni même de licornes, mais des histoires terrifiantes qui vous feront frissonner de plaisir.

Des rencontres de troisième type, des gens fous à lier ou dépassés par les événements. Des situations surnaturelles aux senteurs maléfiques, et d’autres, bien ancrées dans le monde réel, propres à déstabiliser n’importe quel esprit cartésien.

Dans ce tourbillon de sensations fortes, se côtoient une multitude d’émotions, telles que la haine, la méchanceté, la lâcheté, la violence, mais aussi l’amour, l’amitié, le courage et l’espoir. »

Sombres destins, octobre 2018.

Dominique Durand - Polar / Aventure / Jeunesse

 

Passionné de lecture et d’écriture depuis l’enfance, musicien amateur, il écrit d’abord des textes de chansons, des poèmes, avant de se lancer dans un premier essai en 1989.

En 2008, il commence l’écriture d’un nouveau roman « Danse avec le temps » plébiscité par deux maisons d’édition, qui paraîtra en octobre 2009 et avec lequel il connaîtra son premier succès.

Depuis ce jour, il n’a cessé d’écrire.

« Invitée d’honneur d’une manifestation écologiste à Portland, bien que n’aimant guère les mondanités, Esther, jeune militante de La Ligue Verte accepte de s’y rendre. Elle souhaite ainsi remercier ceux qui lui font confiance.

Quand le commando lourdement armé pénètre dans la salle au beau milieu de son intervention, Esther devine le piège qui vient de se refermer sur elle. Elle va payer pour ce qu’elle a commis dix ans plus tôt sur le site de l’Harp, en Alaska. Emprisonnée dans un cachot sordide, privée de lumière, privée de tout contact et affaiblie, elle n’est plus la fière guerrière d’antan.

Le colonel Powel tient sa vengeance. Il ignore qu’à Nantes, de l’autre côté de l’Atlantique, une fillette de dix ans se prépare à porter secours à Esther. Il ignore que l’enfant porte dans ses gènes le secret d’une légende millénaire, un secret préservé par la plus ancienne tribu amazonienne que la Terre ait portée.

Parce qu’elle s’appelait Alizéa. Parce qu’elle est la fille d’Esther, la petite soeur du vent »

La petite fille de l’eau, mars 2019.

Armelle Dutruc - Correspondance

 

Juriste et historienne de formation, est actuellement chargée d’études documentaires aux Archives départementales des Deux-Sèvres.

Outre ses travaux historiques et archivistiques, elle se consacre à l’étude de diverses figures spirituelles.

On lui doit en particulier deux ouvrages sur la correspondance d’Henri Le Saux avec sa soeur Marie-Thérèse, publiés en 2018.

« Suite au décret du 1er août 1914 relatif à la mobilisation générale, de nombreux religieux contraints à l’exil par la loi du 1er juillet 1901 reviennent de l’étranger pour défendre leur patrie. Vingt-six moines de la communauté de Saint-Martin de Ligugé réfugiée à Chevetogne en Belgique sont mobilisés.

L’un d’entre eux – dom Josaphat Moreau – arrive à Tours le 4 août 1914. Il est incorporé au 66e régiment d’infanterie comme soldat de deuxième classe, avant d’assurer les fonctions d’aumônier militaire et de brancardier. Ce n’est que le 4 novembre 1923 qu’il retrouvera sa communauté monastique revenue d’exil à Ligugé.

Les lettres que le père Moreau adressa à sa mère entre le 30 juillet 1914 et le 17 août 1919 constituent un témoignage archivistique précieux, tant sur les conditions de vie journalière au front, que sur le déroulement de la guerre elle-même avec ses moments d’horreur, de lassitude et de découragement.

Elles informent également sur le statut et le ministère des aumôniers militaires qui oeuvrèrent au service de tous les hommes mobilisés pour la défense de la nation, au péril même de leur vie.

Toujours là où les soldats souffraient dans leur chair et désespéraient parfois dans leur âme, prodiguant secours et consolation au coeur même du danger, le père Moreau n’aura jamais ménagé sa peine au service de ses frères d’armes.»

Un moine dans les tranchées, avril 2018.